Maison Forte de Hautetour

Notre commune laisse désormais une place importante dans la vie quotidienne à la culture et au patrimoine. C’est cette évolution que l’équipe municipale a voulue pour que tous les habitants et nos hôtes de passage y vivent encore mieux.

DONNER UNE NOUVELLE VIE AU PATRIMOINE EXISTANT

« Valoriser le patrimoine, c’est d’abord respecter le travail et les efforts de tous ceux qui nous ont précédés. Nous le leur devons. »

voilà l’un des leitmotivs de Gabriel Grandjacques

Les trois premiers mandats ont ainsi été l’occasion de redonner vie à ce patrimoine avec la restauration de l’îlot central du bourg de Saint-Gervais, l’église baroque de Saint-Nicolas de Véroce, la maison forte de Hautetour et l’église de Saint-Gervais lors du dernier mandat… Après la restauration des chapelles des Plans et des Chattrix, ce sera celle des 11 autres chapelles et du temple grâce aux aides de la Région, du Département et des mécènes. Nous nous attacherons également à permettre aux propriétaires du petit patrimoine vernaculaire, tels les fours à pain, à obtenir aides financières et reconnaissance.

CRÉER LE PATRIMOINE DE DEMAIN

Mais la culture, c’est aussi de permettre à de nouvelles choses de devenir un patrimoine dans le futur. C’est pourquoi l’art contemporain a pris une place importante dans la commune avec la salle d’exposition éphémère de Pile Pont, les vitraux du père Kim En Joong, l’exposition de Denis Monfleur et bien sûr l’art urbain à portée de tous avec l’opération 2KM3 dans le parking souterrain, la piscine… Tout cela grâce au mécénat et aux subventions européennes. Un patrimoine pour demain que les nouvelles générations s’approprient déjà grâce à la médiation culturelle et à la participation des écoliers à l’aventure 2KM3. Une belle illustration du rythme de l’évolution souhaité par toutes les générations.

2KM3 Saint-Gervais art contempory platform. Oeuvre de Sobekcis (Serbie).

RÉPONDRE AUX BESOINS DE L’ÉCOLE DE MUSIQUE ET DE L’HARMONIE MUNICIPALE

Réhabiliter la maison Rosset et rénover les salles Aviotat et de l’Harmonie municipale afin de fournir des locaux mis aux normes et adaptés aux besoins grandissants des musiciens du Val Montjoie. Le choix du Rythme de l’évolution.

UN NOUVEAU LIEU DE VIE POUR LE PRESBYTÈRE

Nouvelle vie en vue pour ce bâtiment à l’architecture emblématique, à côté de l’église au cœur du village. Après une phase d’étude, le presbytère de Saint-Gervais doit devenir un nouveau lieu de vie, d’abord pour accueillir le service patrimoine & culture, mais aussi pour exposer les fonds Jean-Paul Gay ou Maurice Lenoir ou encore recevoir des collections privées et même un futur centre d’interprétation des œuvres et vitraux du père Kim En Joong. Tout est encore imaginable pour ce lieu qui sera restauré simplement, sans dénaturer son architecture, mais en mettant surtout le bâtiment aux normes, comme cela a été fait à la MJC.

DE RENDEZ-VOUS EN DEVENIR JUSQU’AUX ÉVÉNEMENTS À LA RENOMMÉE INTERNATIONALE

Car il est toujours aisé de critiquer tel ou tel événement, l’équipe municipale autour de Jean-Marc Peillex a choisi d’assumer, tout en modernisant quand il le faut.

A côté du festival Mont-Blanc d’humour qui a su trouver sa place au cœur de l’hiver depuis 36 ans sous la houlette de Catherine Verjus, le festival des Indézikables, créé au début des années 2000, a su évoluer pour se transformer en 2019 en un festival grand public, familial, à destination des habitants permanents comme des vacanciers : ainsi est né Alpi Hours, qui reviendra même pour deux éditions estivales en juillet et en août en 2020.

A ce festival en devenir, la renommée internationale de La Fête des Lumières de Lyon rejaillit aussi sur Saint-Gervais. L’événement lyonnais s’expatrie désormais à Hong Kong, Quito et dans une unique station de sports d’hiver française : Saint-Gervais depuis quatre éditions.

ENGAGEMENTS ET CHANTIERS POUR LE PROCHAIN MANDAT

CULTURE ET PATRIMOINE
Redonner au presbytère sa fonction originelle, celle d’un lieu d’échanges et de rencontres.