Notre commune subit, comme les autres communes, les conséquences de politique déterminée ailleurs : l’Etat qui a longtemps ignoré la situation, la Région pour le plan “déchets” par exemple…
Face à cette situation et à la pollution créée par l’usine SGL Carbon, par l’incinérateur ou par le trafic du tunnel du Mont-Blanc…, les élus de Saint-Gervais luttent avec leurs moyens. C’est ainsi qu’a été créé le transport à la demande il y a quelques années avec le Facilibus. Cet outil efficace transmis à la Communauté de Communes du Pays du Mont Blanc a malheureusement été complètement détourné de son objectif depuis.

« Nous ne sommes plus dans le combat associatif ou le combat politique, nous sommes dans un combat sanitaire et il faut que les choses changent à d’autres échelles, c’est un problème de santé publique. »

DES ACTIONS CONCRÈTES POUR FACILITER LES TRANSPORTS DOUX ET ADAPTÉS À NOTRE TERRITOIRE

  • Soutien et aide financière pour le pédibus pour accompagner à pied les enfants à l’école,
  • Financement des navettes scolaires gratuites matin et soir pour les écoliers,
  • Navettes touristiques été et hiver aux dernières normes environnementales, Euro 6,
  • Essai de navettes électriques en vue du prochain contrat à passer avec un transporteur,
  • Installation de bornes de recharge pour voitures électriques,
  • Gratuité des parkings à la gare, comme dans toute la commune avec des zones bleues pour faciliter le stationnement tout en dynamisant l’activité commerciale…

DE GRANDS PROJETS STRUCTURANTS DÉJÀ LANCÉS À SAINT-GERVAIS

Les études sont en cours pour la réalisation d’un ascenseur valléen qui partirait de la gare du Fayet pour transporter locaux et vacanciers et le principe de la participation financière de la Région et du Département est acquis. En parallèle, les investissements du Département réalisés pour le tramway du Mont-Blanc, achat de 4 motrices, permettront d’augmenter son utilisation comme lien non polluant entre les bourgs du Fayet et de Saint-Gervais. La mise en place d’une navette électrique dans le parc thermal ou encore le projet d’ascenseur à eau entre le parc thermal et le pont de contournement complèteront ces liens sans augmenter la circulation des voitures et donc la pollution.

UNE PROTECTION ENFIN EFFICACE POUR LE MONT-BLANC

La lutte pour la préservation de l’environnement passe aussi par la protection de l’emblème de Saint-Gervais : le Mont-Blanc. Depuis 2003, les élus de Saint-Gervais sont engagés sur le terrain avec la politique La Montagne à l’Etat Pur, “pour ne laisser dans la montagne que la trace de nos pas”. Cela n’empêche pas la liberté ; mais cela permet de protéger le Mont-Blanc et l’accès le plus important vers son sommet. Pour donner une autre image du Mont-Blanc, la mise en place de la brigade blanche durant l’été 2019 a été un véritable succès permettant un meilleur accueil des vacanciers tout en faisant respecter les règles et les lieux.

A la demande du Président #EmmanuelMacron Jean-Marc Peillex a été reçu le 19 novembre 2019 par #EmmanuelleWargon, Secrétaire d’Etat pour mieux appréhender les mesures à mettre en œuvre pour protéger le patrimoine naturel qu’est le #montblanc sans porter atteinte au symbole de liberté qu’il représente.
Claude Bartolone, ancien Président de l’Assemblée Nationale, est venu à Saint-Gervais le 6 novembre dernier pour apporter officiellement son soutien à Jean-Marc Peillex dans le combat qu’il mène depuis de nombreuses années pour la protection du Mont-Blanc.

#MONTBLANC

Publiée par Peillex2020 sur Lundi 3 février 2020