Photo d'une enveloppe de vote

PERMETTRE À LA POPULATION DE RESTER VIVRE DANS NOTRE COMMUNE

Nous avons réussi, c’est le rythme de l’évolution que nous avons impulsé, preuve en est l’augmentation de la population (5.702 habitants). A côté des logements locatifs ou en accession à la propriété qui ont été réalisés et qui ont déjà permis à de nombreux habitants de se loger à des prix raisonnables, que ce soit au Fayet, à Saint-Gervais ou à Saint-Nicolas, de nouveaux programmes seront réalisés en particulier aux Bernards et au centre bourg. Côté petite enfance, les structures sont neuves mais pourront être agrandies en fonction de la demande. Après l’école Marie Paradis du bourg de Saint-Gervais, c’est le groupe scolaire du Fayet qui sera entièrement rénové sans oublier nos écoles de hameaux que nous défendrons bec et ongles comme nous l’avons toujours fait. Nous continuerons à veiller avec une très grande attention à ce que nos aînés en résidence aux Myriams soient traités avec toute l’attention qu’ils méritent, quelles que soient les menaces proférées.

CRÉER DE LA VIE, AVOIR UNE VISION POUR LE TERRITOIRE

Le développement de notre commune n’est pas artificiel, il est le résultat d’une vision de l’équipe municipale pour le territoire qui est traduite dans le document d’urbanisme (PLU). Celui-ci vient d’être conforté par les jugements du Tribunal Administratif qui ont débouté l’essentiel des 8 recours. Notre commune n’est pas une cité dortoir ou un territoire de résidences secondaires, elle est un lieu de vie où les habitants participent et bénéficient d’animations, d’activités culturelles, sportives… grâce au dynamisme des associations qui continueront à avoir notre écoute attentive et le soutien financier de la commune. Les délégations de service public des remontées mécaniques, des thermes, du Casino, de la petite enfance sont récentes ou ont toutes été réécrites à l’avantage de la commune ce qui assure ainsi économiquement son avenir. De nouveaux hôtels sont venus compléter le parc de lits chauds et rendre encore plus attractifs notre station, d’autres sont en construction ou en projets.

DIMINUER LA FISCALITÉ LOCALE

La situation financière trouvée en 2001 était tellement catastrophique qu’il a fallu augmenter les taux communaux d’imposition de 15% pour faire face à la dette et relancer l’économie locale! Comme nous nous y étions engagés, nous les avons ensuite régulièrement diminués. Ainsi en 2019 ils sont redevenus quasiment aux mêmes taux qu’en 2000. Investir et diminuer les impôts en même temps n’est pas très courant. Nous continuerons chaque année à diminuer les taux communaux mais nous maintiendrons aussi les abattements dont bénéficient les habitants permanents, une recette en moins de plus de 350.000 € pour la commune mais qui contribue à permettre aux habitants de rester habiter à Saint-Gervais.

PERMETTRE AUX HABITANTS DE VIVRE DANS UNE COMMUNE ENTRETENUE ET SÉCURISÉE

C’est une préoccupation quotidienne. La création de trottoirs comme sur la route des Contamines, la mise aux normes des espaces publics pour les personnes à mobilité réduite, la pose de barrières de sécurité, le passage aux leds de l’éclairage public, le développement du réseau des caméras de surveillance, le fleurissement, l’entretien de propreté des voiries, leur déneigement, la réfection des enrobés et celle des réseaux d’eau et d’assainissement forment les fondamentaux de notre politique. Ils sont mis en œuvre avec une efficacité remarquable par le personnel communal. C’est dans cet esprit que notre commune poursuit le rythme de son évolution, nous en poursuivrons l’amélioration.

POURSUIVRE UN DÉVELOPPEMENT RAISONNABLE ET HARMONIEUX

C’est la volonté de l’équipe municipale traduite dans le Plan Local d’Urbanisme qui a permis à toute notre commune d’être ce qu’elle est devenue et de se développer raisonnablement dans le respect de son environnement mais aussi des équilibres économiques. La politique volontariste en faveur de l’agriculture et de la reconquête des alpages en est une illustration : les réhabilitations des alpages de la Pierre du Déjeuner et de Joux permettront bientôt d’y retrouver des fabrications de fromages de vache et de chèvre. Le Bettex, dont le projet d’aménagement raisonnable autour de la construction d’hôtels, de résidences hôtelières et de commerces qui n’a pas pu se faire en raison des recours de voisins, devra voir son développement repensé et recentré autour de la grenouillère qui devra accueillir en particulier un grand parking souterrain.

NOTRE ENVIRONNEMENT, LA POLLUTION, NOTRE SANTÉ

Vivre dans un environnement sain est notre préoccupation à tous et de tous les jours. Malheureusement, les problèmes ont été mal posés au départ ce qui a permis à ceux qui ont le pouvoir d’agir de se défausser en laissant croire que les communes l’avaient, ce qui est bien évidemment faux. Dans une vallée dont la configuration empêche une bonne ventilation, il est urgent que les sources supplémentaires de pollution soient supprimées, transformées ou déplacées, comme notre équipe le réclame depuis des années : usine d’incinération des ordures, SGL Carbon, aire d’arrêt des poids lourds… L’intercommunalité fait la sourde oreille… Il est urgent que cela change ! Nous y contribuerons.

LE MONT-BLANC

C’est un joyau que nous nous devons de protéger mais dont la liberté de son accès doit être maintenue sous la réserve du respect des règles chères aux alpinistes et aux montagnards. La concertation efficace avec la famille des guides, les gardiens de refuge, la FFCAM, le PGHM et l’écoute du Président de la République, Emmanuel Macron, auront permis en 2019 une prise de conscience nationale. Nous avons été moteur sur ce sujet de la gestion des sites sur-fréquentés, en France et dans le monde, et sur la nécessité de réglementer leur accès, nous le resterons.

PARTAGER AVEC LES TERRITOIRES SANS SOUMISSION

Si pour certains, l’intercommunalité est un outil merveilleux, tous nous ne pouvons que constater que la nôtre, la Communauté de Communes du Pays du Mont-Blanc, est un échec car elle n’a rien créé de plus… sauf 6.000.000 € d’impôts nouveaux par an ! Cela est dû à son fonctionnement qui n’est pas basé sur le respect de toutes les communes qui la composent mais sur un accord politique passé entre les 2 plus importantes communes, Passy et Sallanches, qui détiennent la majorité des sièges. En 2020, ce sera pire : elles auront 25 sièges sur 40 ! La gestion chaotique et insatisfaisante des ordures ménagères depuis 2013 en est une illustration quotidienne. Pire, l’influence de la CCPMB et de son vice-président à l’environnement, le maire des Contamines, a empêché que les travaux de sécurisation de la poche d’eau de Tête Rousse ne se réalisent… alors qu’il avait été assuré au Préfet qu’ils seraient achevés en 2016. C’est ce type d’intercommunalité et de soumission et ses conséquences désastreuses que nous avons publiquement dénoncé. Pour l’avenir, une révision du périmètre des communautés de communes sera demandée au Préfet et d’autres coopérations intercommunales seront mises en place, plus pragmatiques, par exemple pour le tourisme avec Chamonix et Megève.

📩#ÉLECTIONSMUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRESCOMMUNE DE #SAINTGERVAISLe vote c’est aussi exprimer sa satisfaction du…

Publiée par Peillex2020 sur Vendredi 6 mars 2020

ENGAGEMENTS ET CHANTIERS POUR LE PROCHAIN MANDAT

FINANCES ET IMPÔTS LOCAUX
Continuer à diminuer la pression fiscale pour que les gens restent au pays et que de nouveaux habitants viennent habiter à Saint-Gervais, en répercutant une baisse de 1% du produit fiscal sur les taux d’imposition communaux, car les habitants doivent bénéficier de la bonne santé financière de leur commune.

AGRICULTURE
Conforter l’activité agricole en particulier au travers du développement de nos alpages communaux comme ce sera le cas pour ceux de Joux et de la Pierre du Déjeuner.

TOURISME
Le projet d’ascenseur valléen depuis la gare du Fayet vers le bourg de Saint-Gervais, celui de l’ascenseur à eau depuis le parc thermal, la liaison avec des véhicules propres, électriques, à hydrogène ou au gaz… entre ces différents points feront de notre commune un lieu où il sera plus facile au quotidien de se déplacer et de profiter de tous ses atouts.

CULTURE ET PATRIMOINE
Redonner au presbytère sa fonction originelle, celle d’un lieu d’échanges et de rencontres.

TRAVAUX
Poursuivre l’amélioration et la création des équipements pour donner une qualité de vie et de travail encore meilleure pour les habitants, petits et grands mais aussi pour le personnel communal. Les grands projets seront la rénovation de l’école du Fayet et les ateliers communaux.

URBANISME
Réaliser la mutation de la grenouillière du Bettex avec la création d’un nouveau parking, créer de nouveaux stationnements aux Chattrix en partenariat avec la société des remontées mécaniques, comme prévu dans son nouveau contrat.

Jean-Marc Peillex pourquoi voter pour vous une nouvelle fois?

« Parce qu’avec mon équipe, depuis 2001 nous avons montré au quotidien la passion et l’amour que nous avons pour notre commune, mais aussi ce qu’on était capable de faire et d’en faire. Notre volonté à toutes et tous est intacte et nous avons besoin du plus grand soutien possible. »