COMMUNIQUÉ DU MAIRE, Saint-Gervais, 11 février 2020

La venue d’un Président de la République est un événement important et une reconnaissance pour toute la commune et pour…

Publiée par Jean-marc Peillex sur Mardi 11 février 2020

Jeudi 13 février 2020, le Président de la République sera présent à Saint-Gervais et s’exprimera sur les problématiques liées à la protection du Mont-Blanc et à la pollution.

Ce n’était pas arrivé depuis 90 ans : la visite d’un Président de la République à Saint-Gervais ! Pour la première fois dans l’histoire de la Vème République française, un Président vient en visite officielle à Saint-Gervais.

Après Armand Fallières et Albert Lebrun, Emmanuel Macron est le 3ème Président de la République à se déplacer dans la commune saint-gervolaine. Le Président Fallières s’est arrêté au Fayet en 1910 dans le cadre de la célébration du cinquantenaire du rattachement de la Savoie à la France. Le Président Lebrun est quant à lui venu visiter et inaugurer les thermes remis à neuf en 1936. Mais c’est pour le Mont-Blanc qu’Emmanuel Macron fait le déplacement et alors que ses prédécesseurs s’étaient arrêtés au Fayet, pour la première fois de l’Histoire française, le Président de la République montera jusqu’au bourg de Saint-Gervais.

Cette visite est le signe que la croisade du Maire de Saint-Gervais pour protéger le Mont-Blanc entamée en 2003 avec le programme « La montagne à l’état pur » porte ses fruits puisque le plus haut représentant de l’Etat lui a prêté une oreille attentive.

Depuis près de 20 ans, le Maire de Saint-Gervais se bat pour que tous ceux qui tentent l’ascension du Mont-Blanc le fassent dans le respect des valeurs qu’incarne ce site naturel classé : la pureté, l’effort.

En 2013, le Maire de Saint-Gervais gagne une première étape après que le Préfet Georges-François Leclerc, fasse appliquer, avec les gendarmes du PGHM, l’interdiction de camping sauvage sur les voies d’accès au Mont-Blanc.

L’été 2019, un nouveau dispositif d’accès au Mont-Blanc est mis en place obligeant les candidats à l’ascension à réserver nominativement leur place dans les refuges de la voie royale.

En septembre dernier, le Maire de Saint-Gervais a écrit une lettre ouverte au Président de la République pour l’alerter sur les dérives de l’accès au Mont-Blanc et sur la nécessité absolue de protéger ce sommet mythique. En effet le nombre croissant de pseudo-alpinistes tentant l’ascension du plus haut sommet d’Europe de l’ouest au mépris des conditions de sécurité et dans l’irrespect de plus total de la montagne ne cesse d’augmenter.

A la suite de ce courrier, le Président de la République a transmis les propositions du Maire de Saint-Gervais pour réglementer l’accès au Mont-Blanc à sa Ministre de la Transition écologique et solidaire. C’est Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat de la Ministre qui a été chargée plus particulièrement des propositions de réglementation. C’est dans ce cadre que le Maire de Saint-Gervais a été reçu par elle au Ministère, tout comme le Maire de Chamonix ainsi que les principaux acteurs de la Montagne.

C’est maintenant le Président de la République en personne qui vient au pied du Mont-Blanc pour apporter des réponses concrètes sur la réglementation des conditions d’ascension du Mont-Blanc et la préservation de ce site exceptionnel. Mais Emmanuel Macron s’exprimera également sur les questions liées à la pollution. Une préoccupation majeure pour le Maire de Saint-Gervais qui réclame depuis des années des mesures exemplaires pour lutter contre la pollution et protéger la santé des citoyens et des générations futures et faire de la Vallée de l’Arve un laboratoire national pour apporter des réponses concrètes à ce fléau dont les conséquences sur la santé publique sont indéniables.

Lire le communiqué du Maire en PDF

Voir l’agenda du Président de la République